Publié le 28 Juin 2016

Sire, il va y avoir un match Autriche-Hongrie : contre qui ? répond François-Joseph

Sire, il va y avoir un match Autriche-Hongrie : contre qui ? répond François-Joseph

Ce trait d'humour, prêté à de façon anachronique à François-Jospeh, ou parfois à Otto de Hasbourg, ne correspond pas à la réalité du football : les match entre les deux pays ont existé depuis le debut du XXe siècle, bien après l'union de 1867.

Publié le 6 Avril 2016

Le visuel n'est pas encore dévoilé, mais l'information est confirmée : la Poste autrichienne émettra un timbre en juillet prochain pour célébrer le 100e anniversaire de la disparition de François-Joseph. Né le 18 août 1816, François Joseph mourut le 21 novembre 1916 après un règne de 68 ans.

Un timbre pour célébrer les 100 ans du décès de François-Joseph

La Poste autrichienne honore régulièrement son Empereur, et sa famille impériale. Citons deux exemples : En 2012 , une émission conjointe avec la Thailande commémorait le 115e anniversaire de la rencontre entre François-Joseph et le Roi Rama V de Thaïlande.

Un timbre pour célébrer les 100 ans du décès de François-Joseph

En 2014, pour le 100e anniversaire de l'assassinat de Sarejevo, la Poste a émis un très beau bloc. Il représente un portrait de l'Archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie avec en image de fond, leur assassinat par Princip.

Publié le 30 Mars 2016

2016 est placé sous le signe de François-Joseph en Autriche. A l'occasion du 100e anniversaire de son décès, une grande exposition lui est consacré. Signe de l'importance de l'événement, le président autrichien Heinz Fischer, l'a inaugurée en personne.

Inauguration le 10 mars par Heinz Fischer. ll est photographié devant un tableau du couple impérial en famille.

Inauguration le 10 mars par Heinz Fischer. ll est photographié devant un tableau du couple impérial en famille.

Publié le 30 Mars 2016

 

A l'époque de Sissi, le deuil était très codifié. Tous les parents du défunt devait observer une période de deuil, plus ou moins longue selon le degré de parenté. Pour la perte d'un père, d'une mère, d'un époux ou d'en enfant, il était d'usage de s'habiller entièrement en noir, y compris les accessoires (bijoux, ombrelles etc...)

 

 

 

Bijoux et chapeau de deuil portés par l'Impératrice
Bijoux et chapeau de deuil portés par l'Impératrice

Bijoux et chapeau de deuil portés par l'Impératrice

L'Impératrice Elisabeth connaitra de nombreux deuils cruels dans sa vie : alors qu'elle n'a que 30 ans, son beau-frère Maximilien est fusillé au Mexique. Sa soeur Sophie mourra brulée vive dans l'incendie du bazar de la charité. Et l'Impératrice aura l'immense chagrin d'enterrer deux de ses quatre enfants, la petite Sophie décédée en 1855 à l'âge de deux ans, et Rodolphe, mort à Mayerling en 1889.

 

Exposition au palais de la Hofburg jusqu'au 22 mai 2016.

La directrice du Musée Sissi Olivia Lichtscheidl assura une visite guidée d'une heure les :  8 avril - 13 mai

Publié le 29 Janvier 2016

L'Empereur Ferdinand Ier, auquel François-Joseph succéda, n'a pas fait l'objet d'une production littéraire abondante. C'est à ce personnage oublié que Jean-Luc Dousset consacre aujourd'hui une biographie.

 

 

 

 

Parution du livre "Ferdinand le débile" en février 2016

texte du 4e de couverture :

Vienne, 1793, le palais de la Hofburg, la naissance de l'héritier de l'empire austro-hongrois.

En principe... du successeur de son père l'empereur François 1er.

Mais Ferdinand a de l'eau dans la tête, il est rachitique, il souffre d'épilepsie, il est un peu attardé...

La consanguinité l'a accablé de tant de tares !

Survivra-t-il suffisamment de temps pour accéder au trône de la famille des Habsbourg-Lorraine.

Monter ou descendre un escalier, se servir d'une carafe, signer de son nom... Autant d'épreuves !

Durant des mois, sa laideur doit rivaliser avec la beauté de l'Aiglon qui vit au Palais de Vienne, à Schönbrunn...Encore une épreuve pour lui, si disgracieux.

Son père Sa Majesté François hésite.

Lui succédera-t-il ?

Un temps il lui préfère son fils cadet François-Charles.

Un temps, il s'en tient au principe de légitimité, ce sera son fils ainé Ferdinand...

Le Prince de Metternich veut sa marionnette !

Avec Ferdinand, il la tient...

Il le forme, le modèle, le marie à la princesse Marie-Anne de Savoie. Nuit de noces mouvementée !

Ferdinand s'intéresse peu aux choses de la politique et à l'art militaire. Ses seules passions : la botanique, le jardinage, les sciences...

On le prend pour un débile !

Le peuple l'aime. Il le surnomme Ferdinand le Bon.

Le peuple le méprise. Il l'appelle du sobriquet de Ferdinand le Fini...

La période est troublée. Le puzzle de l'empire austro-hongrois menace de se disloquer. La sœur de son frère, l'archiduchesse Sophie avide de pouvoir manœuvre pour que la couronne des Habsbourg revienne à son fils François-Joseph qui va épouser celle qui va devenir l'impératrice Sissi !

On prépare son abdication...

Ferdinand, un incapable ? Il est un homme de progrès !

Couronnement de Ferdinand Ier à Prague en 1836

Couronnement de Ferdinand Ier à Prague en 1836

Ferdinand en 1870

Ferdinand en 1870

Publié le 4 Janvier 2016

La bande annonce de l'exposition "François-Joseph 2016""

https://www.youtube.com/watch?v=dByMcLZhAwE

L'exposition évènement de 2016

Publié le 4 Janvier 2016

2016 :100e anniversaire de la disparition de François-Joseph

A cette occasion, Vienne accueille la plus grande exposition jamais organisée sur l'Empereur.

Répartie sur 4 lieux différents (Schönbrunn, au Hofmobilien depot, à la Wagenburg et au château de Niederweiden.), elle se décline en 4 thèmes :

L'homme et le monarque,

Majesté et modestie,

Fêtes et vie de tous les jours,

Chasse et loisirs

Plus de 700 objets retraceront la vie de l'Empereur, monarque, chasseur, chef de guerre, époux, homme d'Etat.

Elle commence le 16 mars, et se termine le 27 novembre

François-Joseph représenté en Roi de coeur

François-Joseph représenté en Roi de coeur

2016 :100e anniversaire de la disparition de François-Joseph

Publié le 11 Août 2015

Quand François Joseph mourut en 1916, son patrimoine privé fut divisé entre ses enfants. C’est ainsi que plusieurs tableaux et objets quittèrent les palais impériaux, et furent dès lors conservés dans les collections privées de la famille impériale. En 2014, le Musée se porta acquéreur lors d’une vente aux enchères de 6 tableaux, 2 aquarelles et une photo. Ces images du passé nous permettent de pénétrer dans l’intimité de la famille impériale. L’impératrice Elisabeth y est représentée une fois à cheval, l’autre fois en compagnie d’un dogue. L’ensemble comprend également un portrait de l’Empereur à cheval daté de 1856, et une photo en uniforme hongrois. L’Archiduchesse Sophie quant à elle est représentée à l’âge de 44ans, puis peu de temps avant sa mort. La pièce la plus émouvante est sans doute le portrait de Sophie, fille de Sissi et François-Joseph âgée de deux ans, sur son lit de mort. Enfin, un portrait de Rodolphe peint en janvier 1889, soit quelques jours avant le drame de Mayerling, et un portrait d’Edwige d’Autriche Toscane, petite-fille d’Eilsabeth, complètent l’ensemble.

Exposition temporaire “l’héritage d’un Empereur” au Musée Sissi de la Hofburg
Exposition temporaire “l’héritage d’un Empereur” au Musée Sissi de la Hofburg
Sophie, fille de François-Joseph et Sissi, décédée à l'âge de deux ans

Sophie, fille de François-Joseph et Sissi, décédée à l'âge de deux ans

A l'occasion de cette exposition, plusieurs conférences sont organisées à la Hofbourg :

11.09.2015

„L'impératrice Elisabeth avec son chien et à cheval

09.10.2015

„L'Archiduchesse Sophie : l'impératrice secrète

13.11.2015

L'Archiduc Rodolphe : dernier portrait

Publié le 11 Août 2015

Depuis décembre 2007, la robe de baptême de Sissi était exposée au Musée. Ce très beau vêtement en soie est trop fragile pour rester à la lumière. Il va donc être retiré pour une période de « repos » et rejoindra le dépôt du Musée. Il sera remplacé par la boîte à aquarelles de l’impétarice, ainsi que par une boîte de jeux. Elisabeth a beaucoup peint et joué au cours de sa vie. Elle appréciait les jeux de cartes et les jeux de société. Ces boîtes portatives la suivirent pendant ses longues périgrinations.

Boite de jeux de Sissi

Boite de jeux de Sissi

Boîte à auqarelle de l'impératrice, et dessins exécutés de sa main

Boîte à auqarelle de l'impératrice, et dessins exécutés de sa main

Publié le 11 Août 2015

Lors d’une vente aux enchères qui s’est déroulée au Dorotheum de Vienne le 7 mai dernier, le Musée Sissi de la Hofburg s’est porté acquéreur d’une père de bottines en soie ayant appartenu à Sissi, de l’original de son certificat de décès et d’une figurine en porcelaine la représentant en compagnie de l’Empereur . Pour obtenir ces 3 objets, le musée a dépensé la somme de 93250 EUR. La paire de chaussures atteignant à elle seule la somme de 75 000 EUR.

Trois nouveaux trésors rejoignent le musée Sissi
Trois nouveaux trésors rejoignent le musée Sissi
Trois nouveaux trésors rejoignent le musée Sissi

Olivia Lichtscheidl, curatrice du musée, est ravie. « Ces trois objets représentent des acquisitions majeures. Une lettre du 27 avril 1899 confirme que l’Impératrice Elisabeth a porté ces bottines lacées en soie. Quant à l’original du certificat de décès, il se substituera à la copie que le musée exposait jusqu’à maintenant. Enfin, la figurine en porcelaine représentant le couple impérial avec leur nouveau né fait partie d’une série de 4, dont 3 figuraient déjà dans nos collections ».

Après les restaurations qui s’imposent, ces objets viendront enricher les collections que le public peut découvrir au Musée Sissi de la Hofburg.

 

 

Christian Kaufmann, chef du département des peintures et objets anciens du Dorotheum remet les 3 objets à Olivia Lichtscheidl et Michael Wohlfart

Christian Kaufmann, chef du département des peintures et objets anciens du Dorotheum remet les 3 objets à Olivia Lichtscheidl et Michael Wohlfart

Rédigé par Sophie Manno de Noto