Elisabeth d'Autriche vues à travers les timbres (partie 1)

Publié le 26 Mars 2013

Contrairement à François-Joseph ou à Zita, Sissi n'a pas été timbrifiée de son vivant. Par contre, les émissions philatéliques de toutes sortes ont fleuri après sa mort, et il ne se passe pas une année sans que de nouvelles pièces viennent enrichir les collections des fans de l'impératrice.

 

1) L'émission grecque des années 20

 

Eternelle voyageuse, Sissi s'est fixé un temps dans la très belle île de Corfou. Sur les hauteurs de Gastouri, elle fit construire un palais, qu'elle nomma Achilleion, en hommage à son héros grec préféré. Après la mort de Sissi, l'Empereur Guillaume II racheta le palais, qui fut ensuite nationalisé par la Grèce au titre de dommages de guerre. Il abrita successivement un hopital, une école, un casino avant d'être transformé en musée dans les années 90. Même si une grande partie de ses collections ont été déplacées, la visite permet de pénétrer dans l'univers intime de Sissi.

 

Dans les années 1920, la Grèce émit une série d'entiers postaux timbrés sur commande consacrés au palais. Par ce terme, on désigne une carte illustrée, sur laquelle les autorités postales impriment un timbre au verso, généralement au tarif intérieur.

 

Photos de jardin et de l'extérieur

 

Le péristyle vu sous deux angles différents

Le péristyle vu sous deux angles différents

Elisabeth d'Autriche vues à travers les timbres (partie 1)
Le seul entier postal émis en couleurs

Le seul entier postal émis en couleurs

Vue aérienne du bâtiment

Vue aérienne du bâtiment

Elisabeth d'Autriche vues à travers les timbres (partie 1)
Elisabeth d'Autriche vues à travers les timbres (partie 1)
Elisabeth d'Autriche vues à travers les timbres (partie 1)
Elisabeth d'Autriche vues à travers les timbres (partie 1)

Quelques entiers, beaucoup plus rares, représentant l'intérieur du palais.

Elisabeth d'Autriche vues à travers les timbres (partie 1)
Catholique pratiquante, Elisabeth se faisait construire systématiquement une chapelle dans toutes ses résidences

Catholique pratiquante, Elisabeth se faisait construire systématiquement une chapelle dans toutes ses résidences

(à suivre…)

Rédigé par Sophie Manno de Noto

Publié dans #Sissi : philatélie

Commenter cet article