Publié le 26 Février 2013

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager une trouvaille récente : la version danoise des affiches originales de "Sissi" (1955) et "Sissi impératrice" (1956).

Détail amusant, la fillette qui regarde les mariés sur le dessin du premier épisode ressemble comme deux gouttes d'eau à la petite Gisèle, fille du couple, que l'on voit vêtue ainsi à la fin du troisième volet ! Un peu comme si elle assistait au mariage de ses propres parents, alors qu'elle est née deux ans plus tard.

AFFICHE DANOISE DU FILM SISSI

AFFICHE DANOISE DU FILM SISSI

AFFICHE DANOISE DU FILM "SISSI IMPERATRICE"

AFFICHE DANOISE DU FILM "SISSI IMPERATRICE"

Publié le 22 Février 2013

Avec moult réticences, Romy Schneider accepte finalement de tourner le troisième volet des aventures de Sissi. La jeune impératrice est gravement malade : elle est atteinte de tuberculos, maladie mortelle à l'époque. Elle part se reposer à Madère où, contre toute attente, elle guérit. A son retour en Autriche, les devoirs officiels reprennent : elle doit effectuer une visite officielle avec l'Empereur en Italie, où un accueil hostile les attend. Sissi finira pas conquérir le coeur des Italiens, et le voyage sera finalement un triomphe.

 

 

Affiche belge. Encore un curieux montage photo : lors de la remontée du grand canal en gondole, les souverains ne saluent pas, car il n'y a personne à saluer ! La scène reproduite sur l'affiche se passe en réalité sur la place Saint-Marc, après que les retrouvailles entre l'Impératrice et sa petite fille aient ému et dégelé les Italiens.

Affiche belge. Encore un curieux montage photo : lors de la remontée du grand canal en gondole, les souverains ne saluent pas, car il n'y a personne à saluer ! La scène reproduite sur l'affiche se passe en réalité sur la place Saint-Marc, après que les retrouvailles entre l'Impératrice et sa petite fille aient ému et dégelé les Italiens.

Affiche espagnole (deuxième sortie, en 1970)

Affiche espagnole (deuxième sortie, en 1970)

affiche allemande

affiche allemande

affiche allemande

affiche allemande

affiche française

affiche française

affiche américaine, pour la trilogie, sortie aux Etats-Unis en 1962

affiche américaine, pour la trilogie, sortie aux Etats-Unis en 1962

Le mythe perdure : projection à Bad Ischl des trois films de Sissi (décembre 2012 et janvier 2013)

Le mythe perdure : projection à Bad Ischl des trois films de Sissi (décembre 2012 et janvier 2013)

Publié le 18 Février 2013

Après l'enthousiasme soulevé par le premier volet des aventures de Sissi, le cinéaste autrichien Ernst Marischka tourne en 1956 la suite de l'histoire d'Elisabeth d'Autriche. Ce deuxième film évoque ses débuts de jeune mariée, la naissance de la petite Sophie (mais passe sous silence son décès en 1857 à l'âge de deux ans), le conflit avec sa belle-mère, son départ pour Corfou (1860) et son couronnement comme reine de Hongrie (1867). En réalité, ce sont donc treize années de la vie de Sissi qui sont romancées dans ce long-métrage. Qu'il s'agisse de la scène où Romy Schneider cueille des roses rouges pour les apporter à son mari, ou lors de son couronnement en Hongrie (Sissi avait 30 ans, et Romy 18 quand elle joue le rôle), l'actrice n'a pas vieilli, et pour cause. Cependant, malgré ces petites entorses à la vérité historique, je reste rarement plus d'une année sans revoir ces films inoubliables !

Affiche allemande, Sissi et François-Joseph en tenues traditionnelles hongroises

Affiche allemande, Sissi et François-Joseph en tenues traditionnelles hongroises

Affiche espagnole. Sissi lors de sa visite en Hongrie, bal chez Andrassy

Affiche espagnole. Sissi lors de sa visite en Hongrie, bal chez Andrassy

autre affiche espagnole. Début du film, Sissi vient saluer son mari après avoir cueilli des roses rouges (symbole de la passion) dans le parc de Schönbrünn

autre affiche espagnole. Début du film, Sissi vient saluer son mari après avoir cueilli des roses rouges (symbole de la passion) dans le parc de Schönbrünn

Affiche française. Dessin sensiblement identique à celui de son homologue espagnol à gauche. A droite, lors de la chevauchée en Hongrie en compagnie d'Andrassy

Affiche française. Dessin sensiblement identique à celui de son homologue espagnol à gauche. A droite, lors de la chevauchée en Hongrie en compagnie d'Andrassy

France : toujours la même scène

France : toujours la même scène

origine inconnue. Cette affiche mélange curieusement les genres : la scène du voyage à Venise se déroule dans le troisième épisode de Sissi, mais la robe portée par l'actrice sur cette image est celle du bal chez Andrassy (2e épisode). Quant à la couronne, elle est portée par Sissi lors de son voyage à Venise.

origine inconnue. Cette affiche mélange curieusement les genres : la scène du voyage à Venise se déroule dans le troisième épisode de Sissi, mais la robe portée par l'actrice sur cette image est celle du bal chez Andrassy (2e épisode). Quant à la couronne, elle est portée par Sissi lors de son voyage à Venise.

affiche espagnole.Franz et Sissi lors de leur couronnement.

affiche espagnole.Franz et Sissi lors de leur couronnement.

Affiche Argentine. Le bal chez Andrassy

Affiche Argentine. Le bal chez Andrassy

Publié le 18 Février 2013

Publié le 16 Février 2013

En 1955, sort le premier volet des aventures cinématographiques de Sissi. L'Impératrice est incarnée par l'inoubliable Romy Schneider. Chateaux, carosses, diadèmes, belles robes, le public est séduit. Le succès est immédiat et mondial. De magnifiques affiches sont créés pour promouvoir le film. (à suivre, avec les affiches de Sissi Impératrice" et "Sissi face à son destin")

Affiche de la version argentine

Affiche de la version argentine

Affiche de la version espagnole

Affiche de la version espagnole

version allemande

version allemande

version italienne

version italienne

Ma préférée ! Italie, 1955

Ma préférée ! Italie, 1955

France
France

France

Publié le 15 Février 2013

16 août 1853. Ludovica, duchesse en Bavière, son fils Louis-Guillaume et ses filles, Hélène et Elisabeth que tout le monde appelle Sissi arrivent à Bad Ischl, pour fêter l'anniversaire de l'empereur François-Joseph. Cette visite qui allait changer le cours de l'histoire autrichienne commence mal : la Duchesse a une migraine épouvantable, les voyageurs sont épuisés et la berline qui transporte leurs domestiques et leurs bagages n'est pas arrivée. Pour rendre la situation encore plus difficile, Sissi, Hélène et Ludovica portent des vêtements de deuil, qu'elles ont dû revêtir pour rendre visite à Salzbourg à la demi-soeur de Ludovica, Thérèse de Saxe-Hildburghausen, qui venait de perdre son frère.

La famille ducale de Bavière est accueillie à l'hôtel Tallachini, séparé de quelques mètres de la maison Seeauer. 

 

Ancien hôtel Tallachini, aujourd'hui résidence Elisabeth. Sissi y logea avec sa famille lors de son voyage à Ischl en 1853. Vue de l'esplanade d'Ischl

 

A l'intérieur, il abrite le "Sissy café", délicieux restaurant de cuisine autrichienne. La décoration date de l'époque de Sissi.

 

L'Archiduchesse Sophie envoie sa femme de chambre à sa soeur Ludovica et à ses nièces, afin qu'elles puissent se préparer pour prendre le thé en compagnie de la famille impériale (à suivre)...

 

 

Sophie note que «Sissi, qui se coiffait elle-même était ravissante malgré sa robe noire toute simple et chacun de ses mouvements était emprunt de grâce».

Sissi, mariage à la Cour d'Autriche

Ludovica en Bavière, vers 1835, en compagnie de deux de ses enfants, Hélène et Louis-Guillaume

Ludovica en Bavière, vers 1835, en compagnie de deux de ses enfants, Hélène et Louis-Guillaume

Publié le 12 Février 2013

Construit par un industriel ayant fait fortune dans le commerce du sel, la maison Seeauer était l"une des plus somptueuses de Bad Ischl. La familel impériale en occupait tout le premier étage. Après la mort de Sophie et François-Charles, la maison fut transformée en hôtel. L'hötel Austria existe toujours aujourd'hui. Il abrite désormais le musée de la ville, à la fois instructif et pédagogique.

Quant aux hôtes de la familel impériale, comme par exemple Sissi, ils étaient logés dans un établissement tout proche (à suivre)...

 

 

 

 

 

 

 

Maison où eurent lieu les fiançailles de François-Joseph et Sissi à Bad Ischl

Maison où eurent lieu les fiançailles de François-Joseph et Sissi à Bad Ischl

Publié le 6 Février 2013

Bad Ischl, ville thermale comme la racine « Bad » l’indique, est depuis le XIXe siècle un lieu de villégiature prisée de la haute-société autrichienne. On y vient s’y détendre, profiter de ses paysages exceptionnels de lacs et de montagnes et y prendre les eaux. Metternich et l’Archiduc François-Charles d’Autriche comptent parmi les visiteurs les plus célèbres.

Depuis leur mariage, l’Archiduc François-Charles d’Autriche et son épouse, Sophie née Princesse de Bavière y séjournent l’été. A cette époque, la famille impériale ne possède pas de résidence sur place, et loge à l’hôtel. (à suivre).

 

Archiduc François-Charles d'Autriche (1802, 1878), père de François-Joseph

Archiduc François-Charles d'Autriche (1802, 1878), père de François-Joseph

Sophie, Archiduchesse d'Autriche, née Princesse de Bavière (1805-1872), portrait par Stieler, 1832. Mère de François-Joseph et belle-mère de Sissi

Sophie, Archiduchesse d'Autriche, née Princesse de Bavière (1805-1872), portrait par Stieler, 1832. Mère de François-Joseph et belle-mère de Sissi