Sauver Mayerling

Publié le 29 Janvier 2015

30 janvier 1889 : l'Archiduc Rodolphe, fils de Sissi, est retrouvé mort en compagnie de sa maîtresse Marie Vetsera.

la famille impériale veillant le corps de Rodolphe. A l'arrière-plan, l'Impératrice Elisabeth

la famille impériale veillant le corps de Rodolphe. A l'arrière-plan, l'Impératrice Elisabeth

126 ans après le drame, le mystère n'est toujours pas élucidé. Double suicide ? Assassinat puis suicide ? Double meurtre crapuleux ou politique ? Les documents d'époque ont disparu, et les témoins, sur injonction de François-Jospeh, n'ont jamais parlé.

Veillée funèbre à la Hofbourg

Veillée funèbre à la Hofbourg

Suite à la mort de son fils, l'Empereur François-Joseph fit raser le pavillon de chasse et construire un monastère tenu par les Carmélites, qui prient depuis 126 ans pour le repos de l'âme de Rodolphe et de celle de Marie Vetsera.

Chapelle de Mayerling. Lautel se trouve à l'emplacement exact du lit où ont été retrouvés Rodolphe et Marie

Chapelle de Mayerling. Lautel se trouve à l'emplacement exact du lit où ont été retrouvés Rodolphe et Marie

En 2013 les Carméites lancent un appel. Des travaux urgents doivent être réalisés, la chapelle se dégrade, les murs sont humides.

La supérieure du couvent, Mère Régina, montrant les dégradations que l'humidité a fait subir aux murs

La supérieure du couvent, Mère Régina, montrant les dégradations que l'humidité a fait subir aux murs

D'autre part, les soeurs veulent réaliser des travaux leur permettent de mieux accueilir leurs visiteurs et de perpétuer la mémoire de Rodolphe et Marie.

 

Pour cette commuauté, qui vit dans un dénuement volontaire - les soeurs n'ont pas l'eau courante et n'ont aucunement l'intention de l'installer - le montant des travaux est impossible à assumer. L'appel lancé sur leur site est relayé à la télévision et sur les réseaux sociaux. Un reportage de la télévision autrichienne intitulé "les soeurs oubliées" aura une grande audience et permettra de recueillir des dons. Même si la totalité de la somme nécessaire (enivron 1,5 million d'euros) n'a pas encore été réunie, les soeurs ont pu comencer les travaux et envisagent l'avenir avec confiance.

Rédigé par Sophie Manno de Noto

Publié dans #Sissi : sa famille, #Sissi : énigmes, #Sissi :événements

Commenter cet article